Collectif RSE : il reste 1 place à prendre !

Coop de France ARA et ISARA Conseil lancent une action collective pour accompagner les entreprises régionales souhaitant initier la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) dans leur entreprise.

La première phase démarrera le 21 novembre et il reste 1 place à prendre !

Pour en savoir plus, téléchargez notre plaquette : 

Cette action est réservée à 6 TPE/PME et est financée à 50% par la DRAAF.

Dephy, Ecophyto 30.000 et GIEE : petits rappels

Dephy, Ecophyto 30.000 et GIEE : petits rappels

par Caroline GLOANEC

L’implication des organismes économiques est souhaitée dans Ecophyto II+ et dans le projet agroécologique national, en plus des autres organismes de conseil avec la mise en place de collectifs 30 000 et GIEE. En effet, malgré un fort dynamisme sur l’expérimentation de nouvelles solutions pour répondre aux enjeux environnementaux et de filière, peu de groupes ont émergé du côté des coopératives. La tendance est globalement la même au niveau national, à part dans quelques régions comme Nouvelle Aquitaine où un seul acteur peut proposer jusqu’à 30 collectifs. Les acteurs publics nationaux et régionaux souhaitent connecter les avancées entre les groupes DEPHY, 30 000, GIEE et les coopératives pour diffuser les bonnes pratiques.

Après quelques années d’existence, ces groupes ont acquis une expertise agronomique mais pas que ! Conduite de changement, travail en collectif, vulgarisation, diffusion, partenariat…
Les collectifs ont capitalisé un certain nombre de savoir-faire et de retours d’expérience qu’ils peuvent transmettre.
Caroline GLOANEC de Coop de France ARA anime, avec l’équipe régionale Ecophyto, le réseau de ces animateurs et peut faire le lien.
N’hésitez pas à la contacter !

Caroline GLOANEC
Responsable du pôle Transition Agro Environnement et Énergie
06 12 94 62 75 – cgloanec@ara.coopdefrance.coop

 

Petit rappel sur ces groupes

Les réseaux DEPHY

Action majeure du plan Ecophyto, le dispositif DEPHY a pour finalité d’éprouver, valoriser et déployer les techniques et systèmes agricoles réduisant l’usage des produits phytosanitaires, tout en promouvant des techniques,
économiquement, environnementalement et socialement, performantes. Le dispositif repose sur un réseau national couvrant l’ensemble des filières de production et mobilisant les partenaires de la recherche, du développement et du transfert.
DEPHY en Auvergne-Rhône-Alpes c’est 25 réseaux qui rassemblent plus de 290 fermes.

N’hésitez pas à les contacter, annuaire disponible sur le site de la DRAAF :
http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Lesreseaux-de-fermes-DEPHY

Qu’est-ce qu’un groupe 30 000 ?

Le plan Ecophyto II a pour ambition d’engager 30 000 exploitations agricoles dans la transition vers l’agroécologie à bas niveau de produits phytopharmaceutiques. L’objectif est de diffuser les résultats obtenus sur les différentes fermes
du réseau DEPHY et d’autres réseaux, et de passer du stade expérimental à une application concrète à grande échelle.

Un groupe 30 000 est un collectif d’agriculteurs qui met en place des techniques, économes en produits phytopharmaceutiques, testées et éprouvées, notamment par le réseau DEPHY fermes.
Liste sur le site de la DRAAF :
2019_Groupes 30 000 reconnus AURA
2019_ GIEE et DEPHY FERME reconnus groupes 30 000 _30juillet 2019
2019_Groupes 30 000 émergents AURA

Qu’est-ce qu’un groupe GIEE ?

Les GIEE sont des groupements favorisant l’émergence de dynamiques collectives prenant en compte à la fois des objectifs économiques et des objectifs environnementaux, en favorisant la mise en place de dynamiques au niveau local.
http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Les-GIEEen-Auvergne-Rhone-Alpes

 

POSITIONNEMENT DES COOPERATIVES PAR RAPPORT A CES GROUPES :

Ces appels à projets sont des dispositifs importants qui peuvent répondre à la stratégie de coopératives pour :

  • créer un groupe pilote et financer des travaux innovants agro-environnementaux ;
  • financer les travaux déjà initiés dans un groupe spécifique ;
  • financer la diffusion de pratiques innovantes, développées au sein de la coopérative ;
  • apporter plus de visibilité aux actions de la coopérative en matière d’agroécologie.

Les coopératives peuvent s’appuyer sur des atouts pour répondre à ces appels à projets :

  • capacité de conseil technique ;
  • lien avec les débouchés et les filières permettant une prise en compte des aspects économiques à l’échelle des territoires ;
  • capacité d’orientation / conseil de l’assolement en grandes cultures ;
  • capacité à diffuser les pratiques auprès des adhérents sur le territoire.

 

PROCHAIN APPEL À PROJET POUR GIEE ET 30 000 : AVRIL 2020

Caroline GLOANEC est à votre disposition pour toute information complémentaire.

 

 

Retour sur le Sommet de l’Élevage

Par Annie Giacometti. Photos Coop de France ARA.

À la clôture de la 28ème édition, les organisateurs du Sommet de l’Élevage ont tout lieu d’être satisfaits ! Il a en effet réuni 96 000 visiteurs (dont 5 000 visiteurs internationaux). L’Afrique de l’Ouest, à l’honneur cette année, a répondu présente, avec de nombreuses délégations et deux ministres de l’agriculture (du Niger et du Burkina Faso). Tous se félicitent également d’une présence politique riche, avec notamment la visite d’Emmanuel Macron, Président de la République, Didier Guillaume, ministre de l’agriculture et Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, venus pour écouter et échanger avec les éleveurs.

Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes a marqué sa présence à travers plusieurs opérations :

  • Signature d’une convention de partenariat avec Vétagro Sup ;
  • Organisation de 2 plateaux TV ;
  • Organisation d’un apéritif « coopératif » ;
  • Co-organisation de la conférence du pôle animal de Coop de France ;
  • Permanence sur l’espace bio des partenaires.

Coop de France ARA avait fait de la thématique des jeunes et de l’attractivité des métiers sa priorité pour ce Sommet de l’Élevage avec :

  • La présentation de « l’observatoire national des actions en faveur des nouveaux coopérateurs », réalisé dans le cadre du programme de Coop de France avec le financement du Casdar ;
  • La signature d’une convention cadre de partenariat avec Vetagro Sup.

Signature de la convention entre Coop de France ARA et Vetagro Sup : une participation importante

Les participants étaient nombreux pour assister à la signature de la convention cadre de partenariat entre VetAgro Sup et Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes, autour d’Emmanuelle SOUBEYRAN, directrice générale de VetAgro Sup et de Patrice DUMAS, président de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes.
L’objectif de cette convention est de structurer les échanges de compétences des deux structures dans les activités d’enseignement, de recherche et de développement.

Conférence « Quelle information du grand public sur le bien-être des animaux ? »

Coop de France ARA a collaboré à l’organisation de la conférence du pôle animal de Coop de France avec la participation de :

  • Philippe DUMAS, président du groupe Sicarev Coop ;
  • Agathe GIGNOUX, chargée d’affaires publiques de CIWF France (ONG) ;
  • Denis LEROUGE, directeur de la communication d’INTERBEV ;
  • Jean-Baptiste MOREAU, député de la Creuse ;
  • Luc MOUNIER, responsable des formations de VetAgro Sup.

  • Deux émissions organisées sur le plateau TV Agri

    Au travers de deux tables rondes, quatre coopératives et deux établissements d’enseignement ont témoigné de leurs actions en faveur des jeunes et de l’entrée dans le métier d’éleveur ou de salarié dans le secteur de l’élevage.
    « Comment les coopératives agricoles contribuent-elles à l’attractivité des métiers de l’élevage ? »
    Avec la participation de :

    • Paule DUPIN, proviseure du Lycée agricole de Brioude-Bonnefont ;
    • Stéphane COYAS, directeur général du groupe ALTITUDE ;
    • Jérôme FOURVEL, responsable technique de la section Covido-Bovicoop de Sicarev Coop ;
    • Etienne JOSIEN, directeur général adjoint Vetagro Sup.

     

    « Comment les coopératives agricoles soutiennent-elles l’installation des jeunes agriculteurs ? »
    Présentation de « l’observatoire des actions en faveur des nouveaux coopérateurs »
    Avec la participation de :

    • Cyril CHORIN, JA, adhérent Sodiaal ;
    • Lylian BELLANGER, responsable relations producteurs Sodiaal ;
    • François CLÉMENT, directeur communication adhérents de Limagrain ;
    • Pierre Antoine RIGAUD, JA, administrateur Limagrain ;
    • François PÉRICHON, administrateur Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes, en charge des dossiers formation.

Voir ou revoir les plateaux TV du Sommet de l’Elevage 2019

Apéro coopératif

De nombreux adhérents et partenaires ont échangé sur les sujets d’actualité autour de « l’apéro coopératif » en présence de Bruno COLIN, président du pôle animal de Coop de France, Jean-Luc CADE, président de Coop de France Nutrition animale et Patrice DUMAS, président de Coop de France ARA.

Nous remercions chaleureusement la coopérative Limagrain qui a mis à notre disposition son stand durant ce moment convivial.

Structuration des filières bio

Thibault Péclet, chargé de mission bio, a accueilli les coopératives et partenaires de Coop de France ARA sur l’espace bio du Sommet. Il a présenté Coop de France ARA et ses actions pour le développement de la filière bio.

 

 

Voir ou revoir les plateaux TV du Sommet de l’Elevage 2019

Attractivité et renouvellement des générations

A l’occasion du Sommet de l’Elevage 2019, Coop de France ARA a organisé 2 plateaux TV sur la thématique de l’attractivité et renouvellement des générations.

Vous pouvez les voir ou les revoir en visionnant les vidéos ci-dessous.

Le mercredi 2 octobre
Plateau TV Agri « Comment les coopératives agricoles contribuent-elles à l’attractivité des métiers de l’élevage ? »

 

Le jeudi 3 octobre
Plateau TV Agri « Comment les coopératives agricoles soutiennent-elles l’installation des jeunes agriculteurs ? »