3ème semaine de la Coopération Agricole

mercredi, 17 mai 2017

Coop de France se positionne dans le débat public et lance la “3ème SEMAINE DE LA COOPÉRATION AGRICOLE”

 

En perspective des élections législatives, Coop de France mobilise les coopératives agricoles pour des rencontres personnalisées avec les candidats et lance un dialogue ouvert avec la société dans le cadre de la « 3ème semaine de la coopération agricole » qui aura lieu partout en France du 2 au 11 juin prochain.
Après avoir formulé ses priorités auprès des candidats à l’élection présidentielle avec la vidéo « Comment ouvrir les champs du possible ?  », Coop de France poursuit sa campagne d’interpellation publique sur l’avenir de l’agriculture et des territoires ruraux avec :

« LIBERTÉ, EGALITÉ, COOPÉRER ! » :

LIBERTÉ, comme liberté d’entreprendre : parce que les coopératives appartiennent aux agriculteurs et sont gouvernées par eux, elles traduisent leur énergie entrepreneuriale et leur projet de développement ;
ÉGALITÉ, comme la démocratie qui caractérise la gouvernance coopérative : une personne = une voix, un principe particulièrement en phase avec les aspirations de la société en plaçant l’humain au cœur du fonctionnement des entreprises ;
COOPÉRER, qui renvoie à une valeur autant qu’à un état d’esprit constructif, celui du collectif mais qui constitue aussi un modèle original d’entreprise NON OPAble, NON délocalisable.

Cette opération d’ouverture et de dialogue se concrétisera notamment lors de la « 3ème semaine de la coopération agricole » du 2 au 11 juin au cours de laquelle les coopératives, quelles que soient leur taille, leur région ou leur filière ouvriront leurs portes aux Français.

Visites de sites, dégustations de produits, balades gourmandes, forums jeunes, rencontres avec des décideurs publics ou économiques… : tous ces événements de terrain seront également valorisés sur la nouvelle plateforme digitale que Coop de France lancera à cette occasion.

Pour Michel Prugue, Président de Coop de France : « Ouvrir les portes de nos entreprises, c’est démontrer concrètement aux Français tout ce que nous réalisons au quotidien au plus près de chez eux pour l’agriculture et leur alimentation. C’est aussi partager avec eux notre goût d’entreprendre pour les territoires ruraux dans lesquels nous vivons ensemble. »