Ecophyto II : un choc de complications

lundi, 2 novembre 2015

Suite à la présentation par Stéphane LE FOLL le 30 janvier 2015 des grands axes de la nouvelle version du plan Ecophyto, construite sur la base du rapport remis au Premier ministre le 23 décembre 2014 par Dominique POTIER, le projet a été soumis à la consultation du public du 8 au 29 juin 2015. Cette consultation a reçu plus de 4 700 contributions de citoyens, agriculteurs, organisations professionnelles agricoles, entreprises de produits phytosanitaires, associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs, collectivités territoriales. Le nouveau plan a été officiellement présenté le 26 octobre. Il réaffirme un objectif de de 50% diminution du recours aux produits phytosanitaires avec une trajectoire en deux temps : 25% d’ici à 2020 et 25% supplémentaires à l’horizon 2025. (Voir ci-dessous).

Le peu d’infléchissement sur le plan ECOPHYTO 2 suite aux annonces du Premier Ministre le 3 septembre « d’associer les professionnels agricoles très en amont à la définition des mesures qui les concernent », et la poursuite de la mise en place des CEPP sans concertation ont conduit le bureau de COOP DE FRANCE – Métiers du grain à réagir par un communiqué de presse. Coop de France y dénonce des ambitions démesurées et, déconnectées des réalités du terrain, qui ne tiennent pas compte de la rareté de solutions alternatives efficaces, du temps nécessaire à leur mise au point et à leur déploiement et qui pénaliseront la compétitivité de notre agriculture. « Les coopératives, dans le cadre du respect de la parole donnée par le Premier ministre, restent ouvertes à la discussion pour la nécessaire remise à plat de ce plan. Plus que d’un choc de complication, c’est d’un choc de simplification, écartant toute nouvelle distorsion, dont ont besoin nos entreprises pour continuer à accompagner leurs adhérents dans une agriculture compétitive et durable » a déclaré Christian Pèes, Président de Coop de France métiers du grain.


Pour atteindre ces objectifs, le plan plan ECOPHYTO 2 décline 30 actions réparties en 6 axes :

  • Faire évoluer les pratiques et les systèmes agricoles (ex : CEPP)
  • Amplifier les efforts de recherche, développement et innovation (ex : bio contrôle)
  • Réduire les risques et les impacts des produits phytopharmaceutiques sur la santé humaine et sur l’environnement (ex : suivi des ENI)
  • Supprimer l’utilisation de produits phytopharmaceutiques partout où cela est possible dans les jardins, les espaces végétalisés et les infrastructures
  • Renforcer l’appropriation du plan par les acteurs des territoires et des filières tout en veillant à la cohérence des politiques publiques (ex : bio dans les cantines)
  • S’appuyer sur une communication dynamique et des approches participatives, pour instaurer un débat citoyen constructif

» Pour plus d’information : http://agriculture.gouv.fr/plan-ecophyto-2015


 

Maud Bouchet
mbouchet@cdf-raa.coop
06.12.94.62.75